En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Hypnose

L'hypnose médicale ou clinique, utilisée dans un contexte de thérapie brève, permet de traiter ou soulager un certains nombre de douleurs physiques ou psychiques.

L’hypnose est un état de conscience modifiée, qui ne s’apparente ni à la veille ni au sommeil, mais qui amène le sujet à une hyper attention à soi et à ses ressentis corporels et à ses perceptions internes. C'est en fait un état de conscience amplifiée. On peut nommer cet état « veille paradoxale », puisqu’il engendre en même temps une forme de détente corporelle et une hypervigilance sensorielle. Nous nous trouvons tous, plusieurs fois par jour, naturellement, dans cet état hypnotique, entre veille et sommeil, sans même le savoir.

Depuis la seconde moitié des années 1990, cet état a été identifié et caractérisé en imagerie cérébrale (IRM fonctionnelle et PET-Scan), attestant ainsi de son existence réelle. Scientifiquement, on peut maintenant affirmer que l’état hypnotique est une réalité.

L'hypnose thérapeutique est un état qui se produit dans la relation particulière à un praticien, relation privilégiée qui va permettre au sujet d’accéder à une autre manière de voir ses difficultés et de parvenir à un changement.
En état hypnotique le patient ne perd aucunement le contrôle de ses actes. Il est à tout moment en capacité de sortir de cet état et le thérapeute ne peut donc pas le soumettre à une quelconque emprise.
L’hypnose peut être utilisée dans l'accompagnement :
  • De douleur aiguë ou chronique
  • De troubles psychosomatiques (digestifs, dermatologiques...)
  • De troubles du sommeil, stress, anxiété
  • De troubles alimentaires
  • De troubles de la relation affective, de la libido
J'attache une grande importance à l'autonomie du patient, et dans ce but je lui transmets, dès que possible, des outils qui lui permettront, en cas de besoin, de pratiquer l'auto-hypnose.

La séance d’hypnose doit être réalisée dans un strict cadre thérapeutique et déontologique.

On ne consulte pas un « hypnotiseur », mais un professionnel de santé qui utilise l’hypnose comme un outil dans la globalité de sa pratique.